Mission

En lien avec la raison sociale du Centre culturel, la mission principale du CEC Le Grain d'art est d’assurer la création, l’essor et la pérennité d'activités accessibles à tous sans distinction d’âge, de sexe, d’origine sociale, de moyens économiques, de compétences préalables ou autre, dans lesquelles toute personne désireuse de s’essayer à une discipline artistique et de la pratiquer, doit avoir la possibilité de participer activement avec d’autres, guidé par un artiste-animateur, et de prendre part à des projets d’expression personnelle ou collective, de petite, moyenne ou grande envergure.
A travers le développement de ces lieux et de ces pratiques artistiques, les objectifs poursuivis sont de lutter, d’une part contre l’isolement, l’individualisme et la déliquescence du lien social, et d’autre part pour favoriser la participation d'un plus large public à la culture lato sensu et pour développer son émancipation par des pratiques d'expression et de créativité.

Approche pédagogique

Les activités du Grain d'art sont guidées et reliées par sept idées fortes qui traversent leur ensemble et transcendent le développement et l'appropriation de techniques dans chaque discipline artistique :


Le plaisir : ce qui fait sens, ce qui donne envie. Toute proposition venue des animateurs est soumise à réflexion pour trouver écho auprès des participants de manière à leur permettre de trouver le chemin de l’envie, de la mobilisation et du plaisir de la réalisation.


Le partage : de connaissances et d'expériences au sens large, il va de celui de l’artiste-animateur et de sa pratique, ses découvertes et rencontres, en passant par le partage d’expériences entre animateurs, entre animateurs et participants, ou entre participants. Les compétences des participants et personnes qui fréquentent le Grain d'art sont mis en valeur et peuvent aussi être partagées.


L’individu vers le collectif, le collectif vers l’individu : du développement d’aptitudes individuelles au développement de la capacité à agir, interagir et coopérer avec d’autre, de la possibilité de s’inscrire dans un projet de groupe, avec les autres où chacun trouve sa place à la mesure de ce qu’il est capable d’apporter, ici et maintenant, dans le respect de ses capacités propres, de sa motivation. En trouvant les conditions nécessaires pour se donner les moyens de se dépasser soi-même.


Le contact avec les œuvres et les artistes, avec la vie sociale et le patrimoine : faire découvrir les mondes artistiques, ouvrir les horizons de la création, se nourrir soi, son imaginaire, ses perspectives, ses pratiques, relier ou faire émerger ce que l’on va faire ou ce que l’on fait avec ce que d’autres font ailleurs, créer des liens et des ponts avec l'extérieur.


Le lieu de vie et de convivialité : les moments de pauses, de détente, les repas partagés, les événements qui rythment une journée, une semaine ou l’année en général ont aussi un impact sur la vie d’un atelier. L’artiste-animateur est naturellement partie prenante de cette vie-là. Tous ces moments sont aussi assurés par l’animateur de manière à intégrer la création comme quelque chose qui fait partie de la vie et non comme une émergence réduite à un espace-temps cloisonné et isolé de la vie.


L'évolution : l'épanouissement de chacun nécessite une attention particulière, spécialement auprès des enfants et ados, quant à leurs évolutions progressives, aux transitions d’un atelier à un autre, à la rencontre entre ateliers pour aider à les faire grandir, également par la mise en valeur collective des réalisations.


CRACS : la perspective de favoriser, par leurs actes créatifs, le devenir de citoyens responsables actifs critiques et solidaires, capables de poser un regard sur le monde et la vie en société dans une démarche d’éducation permanente des populations auxquelles nous nous adressons.